Sherazade Laoudedj

Recette de pâte de coing maison

Pâte de coing facile, maadjoune tbassa

  J’aime beaucoup les recettes qui racontent une histoire, rappellent de très beaux souvenirs,….. La pâte de coing est un délice qui, automnale, plait aux grands et aux petits. La pâte de coing est très connue en Algérie et très appréciée. Elle faisait le bonheur de toute la famille à l’heure du goûter. On l’appelle kahwate el achiha ( le café de l’âpres midi). Il n’y avait pas une maison où on ne trouvait pas une sorte de pâte de fruits. Alors on Algérie , on l’appelle maajoune tbassa  ( la confiture des assiettes ). Ma petite explication est que la nomination est due au fait qu’on laisse sécher cette pâte dans des assiettes jusqu’à ce qu’elle prenne bien avant de la découper. On peut l’enrober après séchage dans du sucre cristallisé afin qu’elle ne colle pas. Notre pâte de coing nous vient de « lou » et elle a participé avec  cette recette au concours recette de famille. J’aime beaucoup sa pâte et davantage l’histoire qui accompagne sa recette et sa photo qui représente une partie de son passé. Voilà de qu’elle nous dit  Bonsoir me revoilà avec de nouvelles photos Alors pour la mise en scène, comme c’est une confiture qui représente à mes yeux réellement mon enfance J’ai intégré mon Kiki que je possède depuis mes 5 ans donc il est le symbole de mes jeunes années aussi Pour la petite histoire de cette confiture que j’affectionne tout particulièrement, ma mère avait l’habitude de nous la faire et d’essayer de la cacher (en vain la pauvre) et notre mission à nous les enfants était de la trouver (sans que ma mère ne le sache bien sûr)3 Et chaque année, ma mère essayait de nouvelles cachettes et à chaque fois, non seulement, on la trouvait mais on dévorait la confiture et on lui laissait le plat vide et caché bien évidemment. C’était notre touche d’humour étant jeunes  
40 minutes
Rapide
algérienne
confiture
4personnes

Instructions :

Première étape
Mettre une marmite d’eau à chauffer avec le jus de 2 ou 3 citrons. Éplucher les coings Les couper en morceaux Les mettre à bouillir (ne pas laisser les fruits à l’air) Lorsque la confiture n’est plus blanche, les fruits sont bien cuits Les enlever de l’eau Les égoutter Puis les réduire en purée soit avec une moulinette ou au mixeur. Mesurer une mesure de purée de fruits pour deux mesures de sucre cristallisé. Mettre dans une casserole à feu doux en remuant à la cuillère en bois. On arrête la cuisson lorsque la confiture ne s’étale pas au contact d’une surface froide. Verser dans une assiette assez profonde Laisser sécher plusieurs jours

Notes :

Ingrédients :

1 kg ou plus suivant l’assiette d’oranges amères (sferdjel ou coings) 2 ou 3 citron selon leur taille Sucre ( 2 mesures de sucre pour une mesure de purée de coing obtenue)

Vous pourriez également apprécier 

Recettes populaires

Article Image
Inutile de gaspillez votre argent sur des jus de fruits...
Article Image
La recette d’aujourd’hui est plutôt une...
Article Image
Le couscous est le mets qui représente le savoir-faire...
Article Image
  Le plat d’aujourd’hui est une recette...
Article Image
Avez vous envie d’une recette express, diététique...

Recettes similaires

4 réponses

  1. Sans utiliser le sucre gélifiant des confiture ….on prend une mesure de fruit mixés en dome pour le meme poids en sucre et bcp remuer à la cuisson jusquà decollage des parois de la marmite ….et les noyaux et epluchures des coings les utiliser pour en faire du « Timitri »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rate this recipe:  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.