Recette Djouzia, mousse jawzia

Recette Djouzia, mousse jawzia 

Aujourd’hui, les princesses et princes sont à l’honneur… qui sont-ils ?
Nous !!! Qui n’a pas rêvé de l’être un jour ?
En effet, cette douceur nous transporte dans les palais impériaux d’une ville qui a bercé l’histoire de notre magnifique Algérie.

Elle était destinée aux palais les plus aisés de cette époque, une classe privilégiée, car cette friandise était réalisée avec des ingrédients nobles et onéreux.
Bien entendu, cela n’est plus d’actualité pour notre plus grand plaisir.

Constantine est l’une des plus anciennes cités du monde et une ville importante dans l’histoire de la méditerranée. Elle fut la capitale de la Numidie, puis passe sous la domination des Romains.
C’est à l’empereur Constantin qu’elle doit son nom actuel.
Quand elle fut conquise par les Arabes au VIIè siècle, elle fera partie successivement du royaume aghlabide, de l’empire fatimide puis des royaumes ziride, hammadide, almohade et hafside.
Au XVIè siècle, elle deviendra la capitale du beylik de Constantine,…
Constantine est également surnommée « la ville des ponts suspendus », « ville du vieux rocher », « ville des oulamas », ou aussi « ville des aigles »,…
Elle est considérée comme la capitale de l’est du pays (wikipédia).

Les recettes racontent toujours une histoire telle cette délicieuse confiserie traditionnelle de la ville de Constantine.
Elle porte cette jolie appellation « djouzia ou jawzia » qui veut dire « noix« . C’est un savoureux nougat moelleux, tendre, et blanc conféré par les blancs d’œufs , dont les noix sont le composant principal. Il est ensuite plongé dans un suave sirop et enrobé de miel.

J’ai réalisé cette savoureuse confiserie en mousse, servie dans des verrines. Vous ferez sensation en les présentant à votre entourage. Humm, elle clôturera en beauté un savoureux repas. Vos convives seront heureux de la déguster sous une forme inhabituelle et succomberont à ses saveurs.
Quand toute l’équipe de samira TV a goûté ce dessert, elle a fondu de plaisir devant cette merveilleuse gourmandise. Un moment de plaisir intense garanti.
Cette recette est vraiment facile et rapide à réaliser. Vous serez heureux de la savourer pendant le mois de ramadan.
J’aime beaucoup les fruits secs… pour la noix, je craque… Petite, j’étais pressée de casser la coque pour découvrir ce qui s’y cachait… hhhh. Eh oui, enfant, on a l’impression de découvrir un trésor.
C’est vraiment le cas car elle nous apporte parfum et vitalité.
La noix contient des antioxydants et essentiels oméga 3. Son contenu en arginine en fait une bonne alliée de notre circulation sanguine.
Un nombre élevé d’études ont évalué l’impact de la consommation de noix sur les lipides sanguins permettant de diminué le cholestérol total et le cholestérol LDL.
Elle est riche en manganèse, phosphore, magnésium, fer, zinc, cuivre, vitamines B1 et B6, folate.

Jawzia ou djouzia, la célèbre nougat aux noix de constantine. La djouzia un raffinement, Cette confiserie fut dans le temps une douceur qui faisait partie des tables royales des beys de Constantine. Elle était surtout présente dans les soirées mondaines du bey Salah Bey où elle portait le nom madinat el hawa. Jusqu’à aujourd’hui, la jawzia fait partie des confiseries les plus appréciées comme sa similaire à Montélimar. La jawzia se prépare à partir de méthodes anciennes, c’est-à-dire qu’elle est cuite au bain-marie sur des charbons et elle nécessite deux heures pour une cuisson parfaite. Sa préparation fait intervenir deux ustensiles traditionnels qui sont la nahassa (récipient en cuivre de Constantine) et lawleb (louche traditionnelle). Bien que les méthodes de cuisson ancestrales sont conservées, elles tendent peu à peu de disparaître pour faire place aux outils plus modernes.

Si les origines de la Djouzia continuent d’alimenter les débats dans les rangs des passionnés de l’histoire de la gastronomie de l’antique Cirta, aucun ne s’accorde à dire que la préparation de cette friandise est « 100 % made in Constantine ».

Quant au miel pur, comment pouvait-on s’en priver et se passer de sa saveur unique lorsqu’on sait que la localité de Hamma-Bouziane (jadis appelée Hamma-Plaisance pour ses innombrables jardins) était un véritable paradis pour les apiculteurs.

 

Cette gourmandise naguère hors de portée n’est plus l’apanage des seuls gens aisés. Elle est devenue, au fil des années, une sorte « d’art de vivre » à la faveur de la multiplication de fabriques spécialisées dans sa préparation.

je vous la présente sous sa version mousse légère et aussi gourmande en verrine qui peut aussi être présentée sous forme de tartelette avec des minis fonds de tarte sucrés

Lire la suite

Ingrédients

  • 3 blancs d’œufs
  • 250 g de miel
  • Une pincée de sel
  • Et 250 ml de sirop parfois moins selon les blancs d’œuf
  • Et 250 g de noix concassés  

 

Préparation

  • Nous commençons par battre les œufs en neige avec le sel  et en même temps mettre le miel sur le feu jusqu’à l’ébullition
  • Ajoutez  le miel chaud sur  les œufs battus en neige en battant sans arrêt. Il faut ajouter le miel en filet.
  • Dès qu’on termine la première quantité du miel, il faut goûter si cela vous convient , sinon ajoutez deux c à s de miel
  • Il faut continuer a battre jusqu’au refroidissement complet du mélange ça si vous voulez manger cette mousse immédiatement
  • Si vous voulez la garder pour la soirée ou demain, vous devez séchez un peu votre mélange sur un bain marie, quelques minutes. Et à la fin vous incorporez les noix concassées
  • Servez dans des verrines

Notez votre adresse email si vous souhaitez ne rater aucune publication:

Il est indispensable de valider l’inscription par la suite sur votre boite mail 😉 merci

5.0 from 1 reviews
Recette Djouzia , mousse jawzia
 
Auteur:
type de recette: Dessert
Cuisine: Algérienne
 
Ingredients
  • 3 blancs d’œufs
  • 250 g de miel
  • Une pincée de sel
  • Et 250 ml de sirop parfois moins selon les blancs d’œuf
  • Et 250 g de noix concassés
Instructions
  1. Nous commençons par battre les œufs en neige avec le sel  et en même temps mettre le miel sur le feu jusqu’à l’ébullition
  2. Ajoutez  le miel chaud sur  les œufs battus en neige en battant sans arrêt. Il faut ajouter le miel en filet.
  3. Dès qu’on termine la première quantité du miel, il faut goûter si cela vous convient , sinon ajoutez deux c à s de miel
  4. Il faut continuer a battre jusqu’au refroidissement complet du mélange ça si vous voulez manger cette mousse immédiatement
  5. Si vous voulez la garder pour la soirée ou demain, vous devez séchez un peu votre mélange sur un bain marie, quelques minutes. Et à la fin vous incorporez les noix concassées
  6. Servez dans des verrines

De délectables desserts algériens, dépaysants….

Palouza, entremet au lait et fleur d’oranger

Mhalabia

mhalbi: crème dessert au riz
Mhalbi

Palouza, crème dessert algérienne
loading...

Articles associés

Commentaires (10)

Bonjour Sherazade où est passé le sirop dans votre recette ?

Je vient de le mettre.
Où est ma tête !!!
Merci

Bonjour Sherazade où est passé le sirop ?

Bonsoir Michelle,

Oui, oui, je l’avais oublié…
C’est chose faite, un lien vous renvoie à une recette
Merci

Bonjour,

Oups, je viens de l’ajouter.
Merci

Cette mousse semble légère. En tout cas vos photos la rendent bien gourmande. Je peux y plonger ma cuillère? 🙂 🙂 🙂

hhhhn oui c’est tout à fait possible.
Je suis ravie que cette mousse te plaise autant…
Ah, si on pouvait passer notre cuillère dans l’écran et se régaler ainsi…
Eh non, seule notre ouïe en profite.
Merci

Cette gourmandise doit être une merveille ! Une présentation idéale pour un dîner raffiné. À bientôt

Bonsoir,

Oui, c’est tout à fait le cas.
En effet, la présentation a toute son importance. J’aime beaucoup jouer dessus.
Il suffit de peu de choses pour sublimer un dessert.
Merci

Laisser un commentaire:

Laisser un commentaire

Rate this recipe: