La cuisine algérienne dans sa diversité et sa richesse

10257876_756875431010421_789157566419457304_n

 

L’art culinaire algérien possède ses propres spécificités et pourtant seul un véritable connaisseur ne saurait confondre un tajine algérien avec l’un de ses cousins originaires d’autres pays maghrébins.

La gastronomie algérienne fait appel à de nombreux produits, notamment des produits de la mer. Cependant, elle reste une cuisine où les céréales dominent. Il n’existe pas un plat où ces dernières ne sont pas présentes.

Le pays était d’ailleurs considéré comme le « grenier de Rome » depuis la plus haute antiquité en raison de son importante production de céréales.

La cuisine algérienne bénéficie également d’une multitude d’influences étrangères : Berbères, turques, espagnoles et françaises.

Les Algériens apprécient les plats subtilement épicés. Les épices les plus utilisées sont le cumin ou la cannelle.
Pour se mettre en appétit, les Algériens aiment prendre, avant le repas,  la kemia: assortiment de mises en bouche fait de tramousses, d’olives (de préférence assez piquantes – zeïtoun hara), de moules à l’escabèche, de Hmisse (une salade de tomate et de poivron, grillés à l’huile d’olive) et de carottes karwiya (carottes piquantes au carvi).
Pour les plats, la cuisine algérienne ne manque pas de recettes. Le couscous en est son plat le plus emblématique.
Il fait souvent office de plat national dans nos cérémonies et les grandes occasions.

Les pâtisseries algériennes sont, quant à elles, confectionnées avec des produits nobles tels les amandes, les pistaches,  noix et  noisettes.
Les Algériens aiment manger sucré et on retrouve beaucoup de miel et de pâtes de fruits dans leurs desserts : la mhancha, l’éternel makrout algérien, la baklawa royale, les cornes de gazelles sans aucun égal…. des noms qui vous font rêver et transportent le palais dans un monde gourmet et gourmand à la fois, dans le monde du savoir culinaire à l’algérienne

On aura l’occasion de découvrir, au fur et à mesure, à travers les écrits de khalti Fatma, qui nous fera l’honneur d’être la mémoire de ce site , un peu plus sur l’Algérie, cette perle de la Méditerranée. Vous ne serez pas déçu car ce pays ne cessera de vous étonner en vous révélant un peu plus de sa vrai identité

Khalti fatma nous fera bénéficier de son longue expérience et de son vécu.
Elle veillera à ce qu’on garde ce lien avec le passé, pour ne pas oublier et pouvoir à notre tour transmettre à nos enfants.

Et pour nos amis de tout bords et horizons, vous allez découvrir avec elle, des facettes cachées de l’Algérie la blanche, et vous n’allez plus la voir du même oeil

Bienvenue dans le monde de khalti Fatma,

 

 

 

 

gâteau algérien , algerie , maroc

tunisie , france, ramadan
ramadan 2015

Notez votre adresse email si vous souhaitez ne rater aucune publication:

Il est indispensable de valider l’inscription par la suite sur votre boite mail 😉 merci

Articles associés

Commentaires (6)

La cuisine algérienne bénéficie également d’une multitude d’influences étrangères : Berbères, turques, espagnoles et françaises……
Je ne savais pas que les Berbères étaient étrangers à l’Algérie voire à l’Afrique du nord …. Les autochtones sont des Arabes ?

ce qui fait la richesse de la cuisine algérienne c’est les multitude d’influences en partant des berbères jusqu’au français.
c’est les berbères les autochtones, et l’article est écrit par une berbère de tizi ouzou et elle partagera avec nous au fur et à mesure son expérience,
Cette cuisine si peu connu au grand public va apprendre à se révéler au fur et à mesure et parler de toute sa richesse, de son historie et de sa diversité
merci pour ton message et au plaisir de te relire,
bisous

J’apprécie beaucoup votre blog qui reflète notre art culinaire Algérien dans tout sa splendeur, mais concernant l’article est écrit par une berbère de tizi ouzou devrait revoir l’histoire étant moi- même de Tizi (Azazga),je viens de découvrir que Les berbères (déjà que c’est un terme que je n’aime pas du tout car donner par les romains au peuple Amazigh, et qui voulait dire barbares ) soient une influence étrangère dans leur propre pays qui était la Numidie aujourd’hui Algérie.

Merci pour ces précisions
Ma passion est de faire découvrir notre patrimoine culinaire

Vraiment inratable !!! c’est géniale, merci beaucoup

Laisser un commentaire:

Laisser un commentaire