Zviti, slata mehress , recette traditionnelle algérienne

Zviti, slata mehress , recette traditionnelle algérienne

Cette entrée est originaire de la ville de M’Sila.
Cependant, elle est largement répandue dans l’oasis de Bou Saâda et dans les villages de Medjedel et Aïn Errich.
J’aime bien l’authenticité de ce plat qui se fait encore exclusivement dans un énorme mortier.

Cette entrée est originaire de la ville de M’Sila.
Cependant, elle est largement répandue dans l’oasis de Bou Saâda et dans les villages de Medjedel et Aïn Errich.
J’aime bien l’authenticité de ce plat qui se fait encore exclusivement dans un énorme mortier.
D’ailleurs, les tailles de ce dernier change en fonction du nombre de personnes pour lesquelles on réalise le plat.
Pourquoi ??? et bien pour la simple raison, on prépare le plat dedans et on le déguste également dedans.

La réalisation du zviti est simple mais elle demande quand même un certain savoir-faire et une maîtrise.
Tous les ingrédients doivent être très frais et bien préparés.
La kesra ou la galette, on doit la manipuler encore chaude afin qu’elle ne durcisse pas et le dosage de l’eau doit être fait dans le but d’avoir la texture parfaite.

La recette me vient de Yasmine qui a souhaité partager ce savoir-faire ancestral avec nous.
Mon amie Sonia de M’sila m’avait parlée de ce plat et envoyée quelques photos.
Donc, le crédit photos je le dois à Yasmine et Sonia que je remercie du fond du cœur.
Et si, toi aussi,  tu as une recette de famille ou une spécialité que tu affectionnes particulièrement, tu sais ce qui te reste à faire.
Envoie-moi ta recette via le formulaire proposer une recette .
La cuisine c’est du partage, la cuisine est la transmission du savoir faire

 

Lire la suite

Ingrédients

Les ingrédients pour la galette

  • 1 kg de semoule (fine)
  • 1 cc de sel
  • De l’eau pour ramasser

Pour la sauce :

  • 4 grosses tomates
  • 1 piment doux
  • 2 piments forts verts
  • 6 piments forts rouges et secs
  • 125 gr de tomate concentrée
  • 1 tête d’ail
  • 1 cc de graines de coriandre
  • 1 cc de graines de fenouil
  • 1 botte de coriandre
  • 2 c à s de beurre fondu et du sel.

 

Préparation

  • Préparation de la galette :
  • Mélangez bien la semoule avec le sel
  • Ajoutez assez d’eau pour ramasser la pâte
  • Pétrissez jusqu’à l’obtention d’une pâte ferme.
  • Partagez-la en plusieurs pâtons.
  • Aplatissez-les en galette d’une épaisseur d’un cm.
  • Après la cuisson, coupez les galettes en tous petits morceaux avec les doigts (il faut attention, c’est très chaud).
  • !Préparez la sauce
  • Grillez les piments verts (doux et forts) sur le tajine
  • Puis, épluchez-les<br> Et, enlevez les tiges des piments ainsi que les graines
  • Découpez-les
  • Dans le pilon, mettez la coriandre hachée, les graines de fenouils et de coriandre ainsi que l’ail.
  • Écrasez bien l’ensemble avec le pilon (vous pouvez utiliser un mineur pour aller plus vite et avoir une mixture homogène)
  • Ajouter le sel,
  • Faites bouillir les tomates dans un demi litre d’eau
  • Enlevez leur peau
  • Dans le pilon, ajoutez les piment, la galette émiettée (et encore chaude. Il est important que la galette soit encore chaude sinon elle durcit et sera difficile à écraser).
  • Écrasez avec le bras du pilon.
  • Diluez le concentré de tomates dans un peu d’eau bouillante et l’ajouter
  • Incorporez l’eau bouillante petit à petit tout en continuant à piler
  • Le zvité doit être homogène, ni sec, ni liquide
  • Puis, incorporer l’eau bouillante petit à petit (le mélange eau/tomate concentrée).
  • Rectifiez l’assaisonnement du sel
  • Ajoutez à la fin la coriandre hachée
  • Le zviti doit être homogène.
  • Enfin, ajouter coriandre finement hachée et beurre.
  • Bien mélanger avec le bras du pilon.

Notez votre adresse email si vous souhaitez ne rater aucune publication:

 

Il est indispensable de valider l’inscription par la suite sur votre boite mail 😉 merci

 

4.0 from 1 reviews
Zviti, slata mehress , recette traditionnelle algérienne
 
Auteur:
 
Ingredients
Les ingrédients pour la galette
  • 1 kg de semoule (fine)
  • 1 cc de sel
  • De l'eau pour ramasser
Pour la sauce :
  • 4 grosses tomates
  • 1 piment doux
  • 2 piments forts verts
  • 6 piments forts rouges et secs
  • 125 gr de tomate concentrée
  • 1 tête d'ail
  • 1 cc de graines de coriandre
  • 1 cc de graines de fenouil
  • 1 botte de coriandre
  • 2 c à s de beurre fondu et du sel.
Instructions
Préparation de la galette :
  1. Mélangez bien la semoule avec le sel
  2. Ajoutez assez d'eau pour ramasser la pâte
  3. Pétrissez jusqu'à l'obtention d'une pâte ferme.
  4. Partagez-la en plusieurs pâtons.
  5. Aplatissez-les en galette d'une épaisseur d'un cm.
  6. Après la cuisson, coupez les galettes en tous petits morceaux avec les doigts (il faut attention, c'est très chaud).
Préparez la sauce
  1. Grillez les piments verts (doux et forts) sur le tajine
  2. Puis, épluchez-les Et, enlevez les tiges des piments ainsi que les graines
  3. Découpez-les
  4. Dans le pilon, mettez la coriandre hachée, les graines de fenouils et de coriandre ainsi que l'ail.
  5. Écrasez bien l'ensemble avec le pilon (vous pouvez utiliser un mineur pour aller plus vite et avoir une mixture homogène)
  6. Ajouter le sel,
  7. Faites bouillir les tomates dans un demi litre d'eau
  8. Enlevez leur peau
  9. Dans le pilon, ajoutez les piment, la galette émiettée (et encore chaude. Il est important que la galette soit encore chaude sinon elle durcit et sera difficile à écraser).
  10. Écrasez avec le bras du pilon.
  11. Diluez le concentré de tomates dans un peu d'eau bouillante et l'ajouter
  12. Incorporez l'eau bouillante petit à petit tout en continuant à piler
  13. Le zvité doit être homogène, ni sec, ni liquide
  14. Puis, incorporer l'eau bouillante petit à petit (le mélange eau/tomate concentrée).
  15. Rectifiez l'assaisonnement du sel
  16. Ajoutez à la fin la coriandre hachée
  17. Le zviti doit être homogène.
  18. Enfin, ajouter coriandre finement hachée et beurre.
  19. Bien mélanger avec le bras du pilon.
Notes
le zvité est prêt. Il se mange dans le pilon quand il est encore chaud
Le zvité est super piquant. Il est accompagné avec du lben, raib ou hlib ( lait caillé, lait fermenté ou du lait) pour faire un pansement au niveau de l'estomac. Même si vous avez du mal avec le piment, cela passe comme ça...
c'est un régal

algerie, plats , entrée
piment , ail, tomates
cuisine vegetarienne, cuisine saine

loading...

Articles associés

Commentaires (21)

oh oui une bonne recette traditionnelle , bisous

J’ai bcp entendu parlé de ce fameux plat mais j’ai jamais eu l’occasion de le gouter, je viens de le faire et c’etait trop trop bon, une vrai tuerie, je te remercie pour la recette.

Je suis vraiment ravie.. une réussite et un délice…
C’est gentil…
Merci

Je suis invitee a manger de ce fameux plat dont j ai entendu beaucoup parler je vous donnerais des nouvelles

Hummm
J’attends de vos nouvelles pour ce plat.
Je suis persuadée qu’il était délicieux et que vous vous êtes régalé.
Merci

non mais il ya le boumahrès ou bien le batoute de la wilaya de biskra

احسن اكلة عندنا في مسيلة هي المهراس والشخشوخة

Le zfiti n’est pas une entrée, c’est plutôt un plat….impossible d’apprécier autre chose si vous le mangez avec autre chose sauf du lait ou lben pour atténuer la sensation du piquant , il est dorigine juive , …..il est irremplaçable ,le meilleur surtout avec le goût de l’ail et le hchiche (coriandre fraîche)….le meilleur est à Bou-saada

moi je met de l’huile d’olive ( de kabylie) à la place du beurre c’est encore meilleure !

Ce vrai safinez kherroubi le mieux et de bousaada

Fatiha Petit Tobbal Yacine Sen Meriem Patchwork 🙂

Je confirme !!! Le zfiti est bien de bousaada !!! Effectivement j’ai entendu dire que c’est une invention des juifs et ça n’empêche que ça reste un de mes plats préférés

oui moi dans mon village c est El Batoute: kesra mbessa en morceaux, tomates fraÎches, oignons et poivrons. le tout coupé et pilé! un plat.bises

Bonjour à tous
Je tiens à préciser remarque importante que Al zviti la véritable origine de Bou Saada ville dans laquelle il a vécu de l’artiste célébre Nasir al-Dini (Etienne dinet), et ensuite propagée vers les zones proches comme M’sila……, cela est dû en raison de l’immigration et l’accouplement les gents de Bou Saada avec les autres aussi les touristes qui visitent la région et d’apprendre à connaître les coutumes et traditions et des plats traditionnels qui appartiennent à la ville de Bou Saada, qui est un pôle touristique

Bonjour,

Merci pour toutes ces précisions supplémentaires.
C’est très gentil.

je l’ai vue a la télé je vais le faire c’est j’arrive inchallah

Bonsoir,

inshaa’a Allaah
Mais oui, vous allez y arriver… j’en suis persuadée
Il faut se lancer.. et si la première fois n’est pas la bonne, la deuxième le sera inshaa’a Allaah
Il ne faut surtout pas baisser les bras devant un échec
On est tous passé par là… moi, la première
J’attends de vos nouvelles
Merci pour votre message

Laisser un commentaire:

Laisser un commentaire

Rate this recipe: