Pourquoi choisir…???

 

Cette histoire, c’est une amie sur facebook qui l’avait partagée.
Elle m’a beaucoup émue.
Une histoire en toute simplicité mais qui résume à elle seule la situation de millions de gens sur cette terre.

A méditer, chères amies…!!!!!!!

Si vous êtes sur facebook, ma page c’est parLà

Un Algérien raconte son aventure…
J’étais en voiture, sur le chemin du retour depuis New York pour Montréal, où j’habite depuis maintenant plus de 20 ans.
Au poste frontière, je remettais mon passeport à la préposée à la douane, et lorsqu’elle lut: « Lieu de naissance: ALGÉRIE », elle me demanda:
– Comment va l’Algérie?
– Ça peut aller, lui répondis-je. Tout ce que l’on souhaite, c’est que ça continue à aller autant bien que mal…
… – Depuis combien de temps vivez-vous au Canada?
– Je viens de boucler ma 20ème année.
– À quand remonte votre dernière visite en Algérie?
– C’était il y a deux ans.
Elle me fixa en souriant et me dit:
– Lequel des deux aimez-vous le plus, l’Algérie ou le Canada?
– La différence que je fais entre l’Algérie et le Canada, est exactement celle que je fais entre ma mère et mon épouse.
Mon épouse, je l’ai choisie, je suis tombé sous son charme, je l’aime, j’en suis amoureux, mais elle ne peut en aucun cas me faire oublier ma mère.
Je n’ai pas choisi ma mère, mais je sais que je lui appartiens. Je ne me sens bien que dans ses bras ; je ne pleure que sur son épaule.
Elle referma mon passeport, me fixa avec étonnement, puis me dit:
– On entend souvent dire que la vie est très difficile en Algérie. Comment pouvez-vous aimer autant ce pays?
– Vous voulez dire « ma mère »?
Elle sourit et dit: supposons-le.
– Ma mère est peut-être pauvre ; elle n’a pas de quoi me payer mes soins, encore moins les honoraires du médecin, mais la tendresse de son giron quand elle m’étreint et la chaleur de son cœur lorsque je suis dans ses bras, suffisent à me guérir.
– Décrivez-moi l’Algérie.
– Elle n’a pas la beauté blonde, mais la vue de son visage vous apaise. Elle n’a pas les yeux bleus, mais sa vue vous met en sécurité. Ses vêtements sont simples, mais elle porte dans ses plis bonté et miséricorde…
Elle ne se pare pas d’or et d’argent, mais elle porte à son cou un collier d’épis de blé, dont elle nourrit tout affamé. Les brigands l’ont spoliée, mais elle continue de sourire.
Elle me remit mon passeport et dit:
– Je connais l’Algérie à travers les écrans de la télé, mais je n’y trouve rien de ce que vous m’avez décrit.
– Vous avez vu l’Algérie des cartes géographiques. Quant à moi, je parle de l’Algérie enfouie dans mes entrailles.
– Je souhaite que votre fidélité pour le Canada égale celle que vous ressentez pour l’Algérie… Je veux dire votre fidélité à l’épouse autant qu’à la mère.
– Entre le Canada et moi, existe un contrat auquel je dois fidélité, et je ne suis pas de ceux qui ne respectent pas leur contrat. Et je souhaiterais que vous sachiez que cette fidélité, c’est ma mère qui me l’a enseignée…

Notez votre adresse email si vous souhaitez ne rater aucune publication:

Il est indispensable de valider l’inscription par la suite sur votre boite mail 😉 merci

Commentaires (43)

Merci pour le partage de cette belle histoire!!

franchement c une belle histoire qui donne a réfléchir,mais ce que je ne comprend pas c que pratiquement ts les gens nés je dis bien nés en Algérie et qui connaissent bien leur pays et qui surtout y ont une bonne situation veulent aller ailleurs et quand ils y sont ils n’arretent pas de dire que du bien sur leur pays….. si je continue je ne v pas arreté c une dicertation que je v faire,bref merci pour ce partage

Et oui ma chère, c’et pas le payé qui est la cause de cette situation , c’est ceux qui le dérigent très mal, 

mais malgré tout, on y est attaché .

Personnelement pleind de chose m’ennerve quand je suis la bas, l’injustice, la corruption, un systme de santé déplorable, le niveau de vie tres bas du citoyen en sachant que le payé est très riche…

mais malgré tout , je me ressource quand j y retourne, et quand je suis loin, meme l’odeur de la terre ma manque, les eclats de rires, le faite de dire khouya et oukhty à tout le monde, … moi aussi je peux dire long,  c’est paratoxale mais c’est la réalité 

Mais mon attachement à l’Algerie, ne m’enpèche pas de respecter la France, bien au contraire, moi personnement, je ne trouve pas les gens racisste ici, je les trouve très acceuillant, serviable et généreux. C’est un payé de justice, (quand on vois qu’on juge meme les ex président, c’est rassurant comme meme hiihihiihhi), c’est un payé où on est bien soigné et où nos enfants ont un très bon niveau d’éducation. La france a ses défaut bien sur, comme l’Algerie, comme elles ont des qualités, mais dans ma vie, j’ai apris à voire plutôt le verre à moitié plein, que de le voire à moitié vide, 

bonne soirée, zizou 

une tres belle histoire et c vrai que souvent on demande ce genre de question malheureusement surtout pour les personnes comme cette personne ou moi qui preferont ne pas mettre sur notre passeport le lieu de naissance pour eviter tout commentaire ! mais on nous pose tjrs ce genre de question
une belle histoire !
bizz ma belle

et oui ma belle , une belle histoire qui résume le quotidien de beaucoup de gens, et pourtant je trouve que c’est indescent de la poser, on ne peut pas choisir entre le payé qui nous a bercé et celui qui nous a acceuilli pour une raison ou pour une autre !!!

bisous

exceptionnelle, je suis tres emue

je l’ai aussi à la lecture de l’histoire, bonne soirée nonna , bisous

Effectivement, une histoire si émouvante …. Malgré tout je t’aime l’Algérie ….

Exactement Nabila, malgré tout , on aime l’Algerie, et on se rend compte d’autant plus quand on s’éloigne, bisous

Très belle histoire qui fait réfléchir! Il faut respecter ses origines et son pays d’accueil! Merci pour ce partage! Bisous et bonne soirée.

exactement, aimer son payé d’origine, n’empèche le faite qu’on peut respeter le payé dans lequel on réside , bisous

Une très très belle histoire comme on aimerait entendre beaucoup plus souvent. Qu’elle serve d’exemple à la jeune génération. Merci pour ce partage.
Natly.

de rien ma chère, elle m’a touché c’est pour ça que je l’ai partagé, bisous

une belle histoire ,nous, on a deux amours le pays qui nous as vu naître ,et le pays qui nous accueille,merci pour ce partage.

de rien ma belle, et oui, et il faut savoir respecter et vivre avec les deux, bisous

Bonsoir Scherazade , ton message est très émouvant j’eus les larmes aux yeux en le lisant bien que je vis toujours en Algérie alors pour vous autres qui vivez loin …. Je suis toujours très contente d’aller en vacances à l’étranger et à chaque fois je suis très contente de rentrer chez moi . VIVE L’ALGERIE ET VIVE BOUTEFLIKA !!!!

hiihihihi, vive la paix en Algerie, merci pour ton message, 

grand merçi pour cette histoire qui fait ressortir toutes nous émotion et qui nous remonte de grandes larmes au yeux,malgré tout ce qui se passe la-bas et que vous avez trés bien décris a votre premiere reponse cherazade,malgré tout comme chante baazize ALGERIE MON AMOUR -ALGERIE POUR TOUJOUR et je vous jure avec cette chanson je sens mon coeur qui veut exploser de fierté,RABBI NCHALLAH YEHFEDHA OUA YEKHELIHA LENA FI EL3AAZ OUA ELAMAN YA ALLAH

Malgré tout bladi nebrike, j’adore cette chasson, à chaque fois j’ai la chair de pour quand je l’ecoute, 

el aman ya rab pour le payé, gros bisous

Une belle histoire émouvante! Bises!

salut Chahrazed;moi de ma part jadort mon ALGERIE je suis nee ds 1 ville du nord ;je suis Bonoise ;et j ai preferee aller au plein SUD POUR y TRAVAILLER (il y avait un manque de medecin) et si c etait a refaire je ferais la meme chose.

et oui ma chère on reste tous attaché à notre passé et nos origines, bisous

salame khotie sherazade mecie pour ce partage jétait trés ému en laison cette article sa nous touches autant que nous sommes des Algériens dans le sens mais comme vous l’avez bien dit il faut respecter les deux pays je suis bien d’accord bizzzzzzzzzz!

exactement ma chère wassila, bisous

merci sheherazad pour ta gentille réponse,tu c je ne juge personne c tout simplement un constat que je fais,mais bon c vrai qu’on réspècte tous les pays du monde ds lesquels on se trouve mais on aime notre pays,moi personnelement je ne pourrais pas vivre ailleurs,loin de ma maman,et c sincère,j’aimerai voyagé mais revenir vivre ici c mon choix,enfin je te souhaite et je souhaite a tous les algériens qui vivent loin de leur pays ,pleinnnn de bonheur,bisous

MOI AUSSI ON LA PARTAGER SUR MON MUR ET CROIT MOI J´AI PLEURER SAH MON PAYS ME MANQUE !UN SENTIMENT QUE JE REFOULER SOUVANT ,MAIS BON AINSI VA LA VIE ET APPARAMENT JE NE SUIS PAS LA SEULE A QUI CETTE HISTOIRE A TOUCHER!BIZ

c’est tout à fait vrai ,
très belle histoire qui doit faire réfléchir
bonne fin de journée

Bonjour! Pourquoi choisir? Le titre en lui même est éloquent.
Merci d’avoir partagé cette belle histoire avec nous, la métaphore entre son pays natal et sa mère, entre son pays d’accueil et sa femme est très touchante. Bonne journée !!!

merci ma chère; moi aussi j’ai trouvé la comparaison très juste et bien parlante, gros bisous

Wwawww cest super bien écrit, joli pluumee!!! Merci d’avoir partager ce texte avec nouuuuus! Mon Algérie me manqueeee tellement, cela fais des années que je n’y ai pas été…

salam, moi je viens de passer une semaine en Algerie, ça fait du bien d’aller se ressourcer

j’espère que t y retournera bientôt, bisous

tres belle histoire, merci pour le partage.

de rien nina, bonne jounrée, bisous

Merci Fatima pour cette très belle histoire,pleine de symboles et de sagesse. Je viens de faire un copier/coller pour l’envoyer à tous mes amis (es) vivants à l’étranger,et qui ont parfois le mal de pays.Personnellement,j’en suis incapable,allah ghaleb,je suis comme un poisson,si on me sort de l’eau (l’Algérie),je meurs. Mais des petits voyages,j’en fais,surtout pour respirer,il en faut ! ;))
Merci infiniment pour tout et gros bisous.

merci pour le partage , effectivement c’est une histoire qui touche des milliers,  voire des millions de gens qui sont originaires d’un payé et qui vivent dans un autre, merci de l’avoir partager à ton tour, bisous

je suis actuellement en algerie plus precisement a alger pour 2 semaines quoi que l on dise sur l algerie c un pays ou on ressent de la chaleur humaines ce pays est graver dans notre sang moi je sais que a chaque fois que je le quitte j en pleure meme l ouade el harache sent bon pour moi domage qu il de la coruption et pas que…

Et oui ma belle j’imagine que tu est déjà de retour le coeur brisée d’avoir quitter l’Algerie, et comme tu le dis si bien c’est un payé magnifique, qui a été rongé par la corruption et une poignet de mal honnete. Mais il se relèvera un jour, parcequ’il a des ressources inépuisable, gros bisous

C’est beau…merci pour cette belle histoire…ça me donne envie d’écouter la superbe chanson « Ya Rayah… »

de rien ma chère

Laisser un commentaire:

Laisser un commentaire