Menu 15 ème jour du ramadan 2015, nuit de mi-ramadan ليلة نفقة رمضان

 

 

Beaucoup de familles musulmanes en général et algérienne en particulier   célèbrent, chaque année la moitié de ramadan    ليلة نصف رمضان    ou comme on l’appel el nefka(nef9a)  النفقة   ,  ليلة النصفية  . Une nuit riche en traditions qui la distinguent des autres jours de ce mois sacré. La vie religieuse prend tout son sens en cette veille du 15 eme jour du ramadan 2015 alors que dans les foyers la place est au « qaadates » familiales.

 

 

menu pour ramadan

 

Pour cette circonstance bénie mets et plats savoureux sont préparés et les proches conviés à partager le délicieux festin de l’iftar et à passer une soirée conviviale.

La nuit de la mi-ramadan est souvent une occasion pour célébrer le premier jeûne des enfants. Pour la rupture de ce tout premier jeûne l’enfant est invité à boire du « Charbet », une citronnade préparée à base d’eau, de sucre et de citron, dans un récipient où une bague d’or ou d’argent est placée préalablement. On dit que cette pratique rend le jeûne plus facile, et en plus ces marques d’attention encouragent l’enfant à se conformer petit à petit à ce pilier de l’Islam .

La célébration du premier jeûne de l’enfant se déroule dans une ambiance festive pour laquelle la grande famille et des voisins sont invités. L’enfant porte, ce jour-là, la tenue traditionnelle de sa région d’origine.

 

Outre les mets préparés pour l’Iftar et les gâteaux prévus pour la soirée, souvent passée en famille, la « Bouqala ou el-fel » (des présages) sont toujours de mise lors de ses rencontres nocturnes du ramadan.

La bouqala consiste en des dictons ou adages populaires que récitent les femmes et sont souvent de bon augure.

Les femmes, plus particulièrement les jeunes filles, font chacune à leur tour, un nœud à leur foulard ou mouchoir et forment un vœu, avant d’écouter la bouqala et de l’interpréter selon le vœu formulé.

Les rites religieux ne sont pas en reste des activités des familles algériennes en cette nuit dont une partie est consacrée, à l’accomplissement de la prière des Tarawih (surérogatoires) et à la récitation du Coran.

Qui dit Ramadan dit esprit de partage,la convivialité de ce mois sacré est patente dans les quartiers populaires, où la solidarité et l’entraide rassemblent toujours les voisins.

La nuit de la mi-ramadan 2015 ou encore celle du 27e jour sont souvent l’occasion où une même table d’iftar rassemble jusqu’à cinq familles voisines. Cette table est souvent dressée au cœur de la maison pour rassembler les membres de toutes ces familles afin de consolider les liens et d’effacer les rancœurs.

Au retour de la mosquée après l’accomplissement de la prière des Tarawih, ces familles décorent leur lieux de rencontre avec de beaux tapis et du jasmin dont l’odeur adoucit l’atmosphère et crée une ambiance spéciale propice à la veillée et à la discussion autour d’un thé.

Les plats préparés pour cette occasions sont en général des plats familiaux et traditionnels telque le couscous et la tchakhchokha

 

coucous aux troix viandes        Couscous royal       couscous berbèreCouscous berbère à la semoule d’orge chakhchoukha de biskraChakhchoukha biskria à la viande de d’agneau
couscous aux légumes         Couscous aux légumes couscous algerien au poulet            Couscous au poulet chekhchoukha de biskraChakhchoukha biskria au poulet
couscous aux boulettes de keftaCouscous aux boulettes de kefta tlitli--cuisine-algerienne_thumb1               Tlitli  
 
 
  
 

  
préparation du couscousPréparation de graines de couscous cuisine algerienneChercheme bel fliou

 

 

Ou on peut préparer des plat plus léger

 

 

tajine poulet aux olives       Poulet aux olives tajine-lahlou-cuisine-algerienne_thu        Tajine lahlou 1 lham lahlou, cuisine algerienne , recette ramadan, recette algerienne, tajine lahlouTajine lahlou 2
tajine zitoune      tajine zitoune mtewem-plat-algerois_thumb1      Mtewem Mtewem sauce blanche
l'mhamer           Mhamer

 

 

Et la passant au dessert , de délicieuse pâtisserie au miel, un pure délice

 

DSCN7221              Makrout recette de makrout facile, gateau algerienMakrout au four chebakiya de fes, griwech, gateau marocainChebakiya
beignet au ferbeignet au fer samsa, gateau algeriensamsa gateau algerien - ktaifktaif
    baklawa
baklawa noble, noix amande
 

Articles associés

Commentaires (33)

Salam Aleyki wa rahmette Allah wa baraketouhou, C’est vraie tout à fait rani nasfiyette ramadhan el karim! et en plus on est vendredi Couscous Obligatoire 🙂 Merci pour les idées c’est géniale! et La chekhchoukha Beskria c’est un délice à faire mesdames!!! Saha ftorkom

merci chère mina, saha ramdanek, c’est déjà le mi ramadan, que allah yeja3lou siyame makboule, saha ftourek, bisous

Merci de cet article qui fait découvrir à des profanes comme moi les traditions algériennes du Ramadan ! Je me retrouve complètement, en tant que Provençale, dans les recettes légères comme le poulet aux olives. Mais dis-moi, on ne mangerait pas davantage pendant ce mois, avec ces pâtisseries au miel :)) ?

merci Françoise pour ton gantil commentaire, non on en mange pas d’avantage, mais on varie, et on se fait plus plaisir avec ces douceurs mais toujours avec modération, passe une agréable journée, bisous

merci ma belle pour toutes ces informations !!!! gros bisous

hummm toutes ce sphotos me donnent faim, yaatik essaha!!!!

De superbes recettes! J’adore! Bises Julia

c’est un veritable univers de recettes toutes plus alléchantes les unes que les autres!! Bon vendredi, bises
Lou

 Article très intéressent, j apprend encore plus de chose sur le ramadan c est cool 

ravie de l’article a pu t’eclairer un pau plus sur ramadan, un mois de partage et de génerosité , bonne journée ma belle bisous

ya hasraa a la zmaine….sa diparais petit a petit….

salam chère khadidja, j’espère que ayame zamane reviens, on en a besoin de perpetuer ces traditions, qui pronnent la tolerence, le paratage, la générosité , saha ftourek, bisous

Coucou 🙂

Merci pour ce très joli billet d’explications ♥

Je déplore souvent un manque de communication entre les gens, quelles que soient leurs origines et leur Foi. C’est uniquement quand on apprend de l’Autre qu’on peut vivre en paix avec lui et aussi avec soi 🙂

J’ai passé un joli moment chez toi, avec toi et je repars beaucoup moins ignorante.

J’espère que plein de gens te liront et apprendront !

Bon Ramadan (je ne sais pas si il est possible de le souhaiter ainsi ? ^^)

Bisous ♥

 

 

exactement cenwen, c’est en connaissant d’avantage sur l’autre qu’on vivera en paix avec lui, et le seul moyen d y parvenir c’est de communiquer . Je te remercie pour ton passage et ton gentil message , je te souhaite une agréable journée, bisous

Allah ou amine! Allah i kawi imena ou i takabel seyemna ou slatna insha’Allah! à très bientôt insha’Allah pour de nouveaux joyaux! 

merci mina, takaba la allahou mina wa nikoum, saha ftourek, bisous

Je suis d’accord avec Khadidja, eyem zmen ma 3edouch petit à petit il n’y a plus les recettes d’entant beaucoup se contente de faire des plats rapides et simples! j’ai 22ans et je tiens à tout ces bons plats comme la chekhchoukha Beskriya, el doubara, lemhej el 3osbane même si le manger ne me dis rien mais de sentir l’odeur me rapel tant de souvenir! heureusement il y’a des blog comme ceux de Sherazade qui nous permettent de nous en souvenir!! Saha ftorkom mesdames!

et oui comme on dit lejdid habou, wel kadim la tfarete fihe, abondonner nos traditions c’est abondonné notre identité, on ne peut avancer ans garder ce qu’on a du bien de notre passé, si non on avance pas, saha ftourek hbiba, bisous

Bonjour et merci pour ce bel article et pour tous vos beaux et bons partages gourmants. J’aimerai juste apporter ma petite et modeste pierre à l’édifce. Ma mère étant originaire de Cherchell,pour la veille du 15eme jour de ramdane ,elle nous a toujours préparé un délicieux couscous typique de sa ville et presque inconnu ailleurs. C’est un couscous à la sauce blanche,aux amandes et aux pois chiche,parfumé à la cannelle et dont la semoule est également parfumée à la cannelle et à l’eau de fleurs d’oranger . Un vrai délice dont nous ne nous régalons qu’un jour par an,c’est la tradition.

Grosse bise et saha ramdanek !

merci beaucoup salia pour ton commentaire si précieux, et merci à ta maman qui a fait en sorte que tu garde d esi joli souvenire,

j’ai une faveur à te demander, tu ne peux pas m’envoyer la recette de ta maman pour que je la teste et que je la met sur mon blog, et si t’as d’autres recettes traditionnels , je suis preneuse, avec un grand plaisir

si c’est possible, ecris moi sur lesjoyauxdesherazade@hotmail.fr

merci d’avance et saha ftourek, bisous 

que de bonnes chose ches toi! machaALLAH! Saha ftourek ma belle

J’aime beaucoup votre blog, surtout en cette période de ramadan, où on trouve facilement de bonnes recettes. Par contre, ce que vous raconter sur la mi-ramadan n’est pas du tout une histoire de religion. Ces pratiques ont été inventées et suivies (à tord), alors que l’Islam interdit toute chose de ce genre.

Ex: croire qu’une bague dans un pot peut donner du courage est du chirk (associationnisme), et il faut faire très attention.

Ce n’est pas méchant, mais il est toujours bon de faire des rappels, surtout pendant le ramadan

merci sofia pour le rappel, j’i une question, est ce que cette enfant en frandissant va continuer à croire que cette bague lui donne du courage, bien sur que non , je ne suis pas 3alima, mais pour moi ces pratiques donnaient du reve au petits, meme s’il y a un peu de fantaisie dedans, quand les gens pratquaient ces traditions , ils étaient solidaires, ils avaient el rahma dans leur coeur. il ya des gens qui passent leur temps à dire ça c’est harame et ça c’est halal, mais il font quoi pour aller vers l’autre, ils s’isolent en croyant que c’est ça l’esprit de l’islam.

Tu sais ma soeur » inama el a3malou bi niyate wa inama, likouli imri in ma nawa ».

les gens qui font ces traditions croient en dieu, font leur prière ,jeur=ne donnent l’aumone, croient que dieu est unique et son profete c’est mohamed, alors parler de chirk pour moi c’est de prendre dounoub, on peut dire makrouhe, mais on a pâs le droit de parler de chirk

wa alaykoum assalam oukhty, wa allahou a3lam, saha ftourek wa siyame makboul

j’ai fait gouter pour la première fois les makrouds a mon bonhommet de 4 ans et demi, il adore, il aurait bien mangé le sachet avec !!! bises, belle apres midi

hhiihihihihi, il connais les bonne choses ton bonhommet, embrasse le de ma part, bisous

Bonjour… Merci pour ton article très intéressant, je ne connaissais pas cette nuit du Mi-Ramadan ; et pour ce choix de menus très appétissants ainssi que ces délicieuses pâtisseries. Bonne continuation !!!

merci ma chère, elles magique l’ambiance de ramadan en Algerie, nostalgie, nostalgie

J’adore ce que vous faite, vous savais donnés de la valeur aux plat algérien, et je crois que vous irais loin, bonne continuation.

merci walid, ça me fait plaisir et c’est un honneur pour moi de présenter la gastronomie algérienne très riche et variée,
saha ramdanek,

Merci pour ses recettes sympa rabi ikhalik et je te souhaite ramadan moubarik

aamiine
C’est vraiment gentil de votre part… j’en suis touchée
Ramadan moubaarak à vous ainsi que toute votre famille

Laisser un commentaire:

Laisser un commentaire